WEBINAIRE
4 février 2015

SOMMAIRE

Une revue des moyens utilisés par certaines équipes d’infections transmises sexuellement (ITS) de la santé publique dans le but d’établir l’ordre de priorité des cas ou de réduire leur charge de travail vu le nombre accablant des cas de chlamydia. 

LA CHLAMYDIA REPENSÉE :
Par quels moyens les équipes d’ITS de la santé publique peuvent-elles gérer la charge de travail écrasante?

Dre Heejune Chang
MD, MHP, CCMF, FRCPC

Aujourd’hui, le simple nombre de cas de chlamydia fait qu’il n’est pas réaliste pour de nombreuses équipes urbaines d’ITS de la santé publique d’effectuer un suivi auprès de chaque personne qui représente un cas et un contact. Compte tenu du taux d’incidence de la chlamydia qui ne cesse de croître chaque année, certaines personnes se demandent maintenant si leurs efforts ont même un effet. Cependant, plutôt que de trouver des moyens permettant de dépister un plus grand nombre de cas qui mène à un plus grand nombre de visites, les équipes d’ITS de la santé publique doivent se fixer comme but ultime la réduction de leur charge de travail liée à la chlamydia sans quoi elles risquent de réduire le nombre de visites de suivi qui urgent davantage et qui sont nécessaires à d’autres ITS ou à d’autres activités liées aux services d’approche auprès des groupes à risque élevé.

Dans le cadre de ce webinaire, la Dre Heejune Chang passera en revue les moyens utilisés par certaines équipes d’ITS de la santé publique dans le but d’établir l’ordre de priorité des cas ou de réduire leur charge de travail vu le nombre accablant des cas de chlamydia.

Une version archivée de ce webinaire, suivie de la discussion avec la docteure Chang, est disponible pour tous ceux qui veulent la visionner. Veuillez envoyer un courriel à Rick Harp, responsable de projets, pour pouvoir y accéder.