Les organismes de santé de la région de l’Atlantique se rencontrent à Halifax pour aborder la gérance des agents antimicrobiens

8 juin 2017 (Halifax) – Le Centre de collaboration nationale des maladies infectieuses (CCNMI) et l’Agence de la santé publique du Canada accueillent aujourd’hui les représentants des provinces de l’Atlantique pour aborder les stratégies en vue d’améliorer l’utilisation des antimicrobiens, tels que les antibiotiques.

Les médecins, les pharmaciens et le personnel de la santé publique partageront des informations sur les succès et les défis pour assurer l’utilisation appropriée d’antibiotiques et aider à réduire la résistance aux traitements qui sauvent des vies. « Nous sommes vraiment heureux de participer à cet intérêt croissant et à ce mouvement pour une utilisation efficace et appropriée des antimicrobiens », a mentionné Yoav Keynan, codirecteur scientifique du CCNMI. « Cet événement est le fruit du travail que nous avons accompli dans tout le pays depuis plus d’un an. La région de l’Atlantique, en particulier, a un rôle important à jouer pour ouvrir la voie à d’autres régions du Canada ».

La résistance aux antimicrobiens fait de plus en plus la manchette, et l’Organisation mondiale de la Santé y voit une menace importante pour la santé humaine. On a estimé que d’ici 2050, les décès annuels attribuables à la résistance aux antimicrobiens pourraient atteindre 10 millions dans le monde, soit un nombre supérieur aux décès par diabète et cancer combinés. Et cette résistance est non seulement une menace pour la santé humaine, mais aussi une question complexe qui a des répercussions sur la santé animale, l’agriculture, l’environnement et l’économie.
La gérance des antimicrobiens concerne l’organisation à l’échelle de systèmes et les méthodes de suivi pour une utilisation optimale des médicaments antimicrobiens et la promotion d’un usage approprié, conformément aux directives nationales et internationales. C’est l’un des quatre piliers du Cadre d’action fédéral sur la résistance aux antimicrobiens du gouvernement canadien qui mise sur la gérance des antimicrobiens comme solution pour préserver l’efficacité des traitements existants grâce à des lignes directrices sur la prévention et la surveillance des infections, l’éducation et la sensibilisation, la réglementation et la surveillance.

« Nous avons jeté les bases et il existe une expertise importante dans ce pays. Notre tâche consiste dorénavant à renforcer et à soutenir les programmes de gérance à l’échelle locale de sorte que les patients, les praticiens et les décideurs politiques se sentent concernés et s’engagent », selon les propos de Margaret Haworth-Brockman, directrice principale de programme au CCNMI.

Pour de plus amples renseignements sur la résistance aux antimicrobiens et les programmes de gérance, ou pour trouver d’autres ressources, communiquez avec le CCNMI à l’adresse ccnmi@umanitoba.ca ou par téléphone au 1-204-318-2591.