Impacts psychosociaux de la pandémie de COVID-19: Résaultats d’une large enquête Québcoise

Publication Summary

Il s’agit d’un projet sur deux ans financé par les IRSC (500 000$) et réalisé par une équipe interdisciplinaire de l’Université de Sherbrooke ainsi que d’autres partenaires nationaux et internationaux. Il étudie la réponse psychologique et comportementale en temps de pandémie est étudiée de même que ses associations avec divers facteurs de risque et de protection, dont certains en lien avec les stratégies de communication et le discours des médias. Les données ont été collectées du 4 au 14 septembre 2020 dans sept régions du Québec.

Contexte ? Il s’agit d’un projet sur deux ans financé par les IRSC (500 000$) et réalisé par une équipe interdisciplinaire de l’Université de Sherbrooke ainsi que d’autres partenaires nationaux et internationaux. L’enquête québécoise est une annexe à ce projet qui est financée par sept directions régionales de santé publique.

Pourquoi ? La pandémie, comme les autres types de catastrophes, est susceptible d’engendrer des séquelles importantes dans la population à court, à moyen et à long termes. Il importe de mieux saisir la nature, l’ampleur et la distribution des impacts psychosociaux de la pandémie ainsi que les facteurs de risque ou de protection qui y sont associés, afin de soutenir la prise de décision et les interventions de santé publique.

Qui ? Échantillon représentatif de 6261 adultes résidant dans l’une des sept régions socio-sanitaires du Québec participantes (Mauricie-Centre-du-Québec, Estrie, Montréal, Laval, Lanaudière, Laurentides, Montérégie), avec un objectif de recrutement de 750 à 1000 adultes par région. Il est à noter que ces régions, toutes localisées dans le centre ou le sud du Québec, couvrent à elles seules un peu plus de 70% de la population québécoise. À titre indicatif, pour un échantillon probabiliste formé de 6261 répondants, la marge d’erreur est de 1,24% dans un intervalle de confiance de 95% (19 fois sur 20).

Répartition de l’échantillon

Régionn
Mauricie-CDQ751
Estrie750
Montréal1003
Laval751
Lanaudière1003
Laurentides1001
Montérégie1002
Total6261

Quoi ? La réponse psychologique et comportementale en temps de pandémie est étudiée de même que ses associations avec divers facteurs de risque et de protection, dont certains en lien avec les stratégies de communication et le discours des médias (voir thèmes abordés à l’Annexe 1). Le questionnaire contient un peu plus de 80 questions fermées (durée de complétion moyenne : 21 minutes).

Quand ? Les données ont été collectées du 4 au 14 septembre 2020 dans sept régions. Cette enquête fait suite à :

  • une première enquête menée du 8 au 11 avril 2020 auprès de 600 adultes canadiens (300 au Québec)1 ;
  • une seconde enquête menée du 29 mai au 12 juin 2020 auprès de 1501 adultes canadiens (435 au Québec, dont 321 dans les sept régions ayant participé à l’enquête de septembre 2020).

Comment ? Tous les participants de cette étude proviennent du panel web de la firme Léger. Les participants ont été recrutés par des stratégies variées (recrutement aléatoire, dans les médias sociaux, ou encore par l’entremise de campagnes ou de partenaires), de manière à bien représenter la population. De plus, afin de maximiser la représentativité, les données pour les sept régions ont été pondérées selon l’âge, le sexe, la langue et la région de résidence.