La NDM-1 : summum de la résistance aux antimicrobiens

Résumé de la publication

Points clés :

La NDM-1 (New Delhi métallo-β-lactamase-1) est une enzyme qui confère une résistance à une des plus puissantes classes d’antibiotiques, soit les carbapénèmes, ainsi qu’à toutes les β-lactamines actuelles.

Le mode de résistance NDM-1 est régi par un ensemble de gènes qui peuvent facilement passer d’une bactérie à l’autre.

On a démontré que le gène de résistance NDM-1 pouvait passer dans des bactéries dotées de nombreux autres modes de résistance.

Ce nouveau mode de résistance a été signalé dans de nombreux types de bactéries courantes, telles que Escherichia coli et Klebsiella pneumoniae, en plus de bactéries pathogènes comme celles des genres Salmonella et Vibrio.

La présence de la NDM-1 et d’autres caractères de résistance ont rendu certaines bactéries pan-résistantes.

Peu de nouveaux antimicrobiens sont en cours de développement.

La contamination environnementale, qui constitue des réservoirs de portage de la NDM-1 pouvant être considérables, et la mobilité des populations pourraient être d’autres facteurs de la mondialisation de la menace pour la santé publique de ce mode de résistance aux antimicrobiens.