La prévention du VIH et la lutte contre les ITSS

Coordonner les efforts de prévention du VIH et des ITSS

En élaborant ses projets de prévention et de lutte contre le VIH et les autres ITSS, le CCNMI tient compte du besoin croissant du milieu de voir les interventions en matière de VIH et d’ITSS se déployer de manière plus stratégique, intégrée et coordonnée au Canada.

Le CCNMI vise à combler les lacunes recensées par notre réseau d’experts en matière de savoir. Il facilite les partenariats et crée des occasions d’échange, de partage et de transfert de connaissances entre les différents secteurs de la santé publique au moyen d’une variété de plateformes, allant des formes classiques de rencontres entre experts, de webinaires et de publications de revues de la littérature scientifique et d’études de cas, aux formes plus novatrices des baladodiffusions, des communautés virtuelles et des capsules vidéo en temps réel. Les ressources produites jusqu’à maintenant portent sur l’intervention préventive auprès des personnes atteintes d’une ITSS et de leurs partenaires, les réponses de la santé publique visant à contenir les éclosions de syphilis en milieux urbains et ruraux, et les procédés mis en place pour mesurer les estimés nationaux des cibles 90-90-90 pour le VIH, et encore plus.


DÉPISTAGE ET DIAGNOSTIC

Rejoindre les régions mal desservies et les populations désavantagées au Canada

Vers l’optimisation de l’utilisation des nouvelles technologies de dépistage rapide pour les infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS) pour offrir des services mieux adaptés à ceux qui en ont le plus besoin

Les nouvelles technologies de dépistage rapide en point de service offrent la possibilité de repenser les services de dépistage des ITSS au Canada et de rejoindre les individus qui n’ont ordinairement pas accès aux services de santé ou qui sont perdus au suivi en raison de leur isolement géographique ou sociale. En offrant la possibilité d’être utilisée par différents types d’usagers et en dehors des services habituels de diagnostic en laboratoire, ces technologies peuvent soutenir l’innovation en matière de programmes de dépistage et la mise en place de services qui soient culturellement et contextuellement mieux adaptés aux besoins des populations mal desservies et marginalisées.

Jusqu’à ce jour, l’utilisation de ces nouvelles technologies n’a pas rempli ses promesses au Canada, puisqu’elles sont encore peu utilisées, et que peu de trousses et d’appareils sont homologués au pays. De plus, la majorité des études qui en ont fait l’usage sont demeurées à l’état de projets pilotes, avec peu de capacité à accroître les opérations pour en faire des programmes au financement durable.

Pour que ces succès de la recherche soient traduits en programme de dépistage équitable et capable de répondre aux besoins des populations mal desservies au Canada, les différents secteurs et paliers de gouvernement doivent s’entendre et se coordonner afin de reconnaître les besoins qui existent au Canada, de partager les données probantes supportant la mise en place de programmes novateurs capables de répondre à ces besoins, et d’identifier les facteurs contribuant au succès et à la durabilité de ces programmes.

Afin de supporter la mise en place de nouveaux programmes de dépistage au Canada, le CCNMI a développé une série de ressources visant à permettre l’échange et la mobilisation des connaissances sur ce sujet. Les ressources offertes par le CCNMI sont les suivantes :

  • Une série de quatre webinaires (en anglais seulement), produit en partenariat avec CATIE et REACH 2.0, Joindre les personnes non diagnostiquées, qui explore de nouvelles options pour diversifier les stratégies de dépistage pour le VIH et les autres ITSS au Canada.
  • Une revue de la littérature qui résume les technologies existantes en matière de dépistage rapide des ITSS aux points de service ainsi que leur performance, et qui fait état des appareils et trousses couramment homologués et en usage au Canada.
  • SERA BIENTOT DISPONIBLE : Une revue de la littérature qui résume les différentes approches mises en place pour intégrer ces nouvelles technologies à des programmes de dépistage des ITSS au Canada et à l’internationale. Les données probantes rapportées dans ce document illustrent l’acceptabilité et la faisabilité de l’utilisation de ces technologies dans de nouveaux programmes de dépistage et la capacité de ces programmes à améliorer le dépistage des ITSS chez les populations mal desservies et désavantagées.
  • Un commentaire d’experts par Dre Nitika Pant Pai et Dr Marc Steben qui décrit les facteurs qui retardent l’utilisation de ces nouvelles technologies au Canada, et les moyens à prendre pour y remédier.

L’éthique en santé publique

UN CAS EN PRÉVENTION ET CONTRÔLE DES MALADIES INFECTIEUSES
  • EN FRANÇAIS : Mardi le 31 janvier 2017. Expert invité : Dr Marc Steben
  • EN ANGLAIS : Mardi le 24 janvier 2017. Experts invités : Dre Nitika Pant Pai et Dr Mohammad Khan

Durant ce webinaire présenté en collaboration avec le CCNPPS, les participants discuteront des données probantes et des enjeux éthiques relatifs à l’expansion de l’utilisation des technologies de dépistage dans les points de service des communautés éloignées ou nordiques.

Explorer d’autres méthodes de dépistage du VIH afin de respecter l’engagement du Canada envers les cibles 90-90-90 d’ONUSIDA

compte rendu de réunion

Le 26 avril 2018, SHARE, les laboratoires nationaux de recherche sur le VIH/Sida, le Laboratoire national de microbiologie de l’Agence de la santé publique du Canada (ASPC), le projet SHARE de la Saskatchewan (recherche sur le VIH/sida) ainsi que le CCNMI ont réuni des partenaires et des participants pour engager une réflexion sur d’autres méthodes de dépistage du VIH. Durant la séance, on a présenté de nouvelles technologies et approches de test qui pourraient potentiellement élargir les options de test du VIH au Canada si elles étaient étendues pour atteindre les gens là où ils se trouvent.


APPROCHES DE LA SANTÉ PUBLIQUE

Explorer les déterminants de la syphilis chez les femmes autochtones à Winnipeg

Nouvelle série de balados du mois de mars 2019

Publiés en partenariat avec le Centre de collaboration nationale de la santé autochtone

Les taux d’infection à la syphilis augmentent à Winnipeg, au Manitoba, et les cas de syphilis infectieuse ont plus que doublé en 2018. Ces infections sont associées à un manque de logement adéquat et à la toxicomanie, notamment à la méthamphétamine. On sait également qu’un nombre disproportionné de ces femmes sont autochtones.

ÉCOUTER :

  1. Entrevue du 9 août 2018, avec Pierre Plourde, à la CBC : « Le taux de syphilis à Winnipeg est à son plus haut niveau ».
  2. Explorer les déterminants de la syphilis chez les femmes autochtones à Winnipeg : Laverne Gervais
  3. Explorer les déterminants de la syphilis chez les femmes autochtones à Winnipeg : Marcia Anderson
  4. La syphilis congénitale : Jared Bullard

Le CCNMI s’est entretenu avec Laverne Gervais et Dre Marcia Anderson de l’organisme Ka Ni Kanichihk pour en savoir plus sur les déterminants de la transmission de la syphilis chez les femmes autochtones et sur ce que peuvent faire les prestataires de soins de santé publique et de soins primaires pour aider à freiner ou à stopper la progression de la syphilis dans cette communauté. Nous avons également discuté avec Dr Jared Bullard à propos de l’augmentation récente des cas de syphilis congénitale au Manitoba, des risques pour le fœtus et des stratégies de prévention.

Syphilis 2.0: les deux visages de la syphilis

un appel à la mobilisation pour combattre la syphilis de façon soutenue et coordonnée au Canada

La syphilis est bel et bien de retour au Canada. Depuis le début du nouveau millénaire, une résurgence des cas de syphilis a été observée dans plusieurs grands centres urbains à travers le pays, touchant particulièrement les hommes qui ont des relations sexuelles avec d’autres hommes (HARSAH). Mais depuis quelques années, le profil épidémiologique tend à changer dans certaines régions du Canada, et des éclosions de syphilis ont aussi été déclarées chez les hétérosexuelles, hommes et femmes, et affectent de façon disproportionnée les populations autochtones. Ce retour de la syphilis chez les hétérosexuelles s’est vu accompagné d’un retour des cas d’infections chez les femmes enceintes, parfois suivi de cas congénitaux. En novembre 2016, 42 spécialistes de la santé publique se sont réunis à Montréal pour discuter des efforts déployés à travers le pays pour lutter contre cette infection. Médecins, infirmières, épidémiologistes, chercheurs, décideurs politique, représentants d’organismes communautaires et courtiers de connaissances ont saisi cette opportunité pour partager expériences, idées et pratiques exemplaires en vue de freiner la propagation de la syphilis au Canada.

Syphilis 1.0 : un regard sur l’avenir de la syphilis

Un échange d’information sur les approches novatrices pour endiguer la syphilis chez les HARSAH

Afin de supporter l’effort collectif pour freiner les éclosions de syphilis déclarées dans de nombreuses régions urbaines canadiennes, le CCNMI a parrainé un évènement d’échange de connaissances entre des professionnels de la santé, des organisations communautaires et des chercheurs en provenance de plusieurs grands centres urbains. Plus de trente participants se sont donnés rendez-vous pour échanger sur des moyens novateurs d’enrayer la syphilis chez les HARSAH et pour repenser les stratégies de santé publique afin qu’elles soient mieux adaptées à cette clientèle parfois difficile à atteindre. Vous pouvez consulter en ligne le document rapportant les grandes lignes de l’évènement ainsi que le sommaire des résultats de recherche comparant l’efficacité des interventions en matière de prévention et de gestion de la syphilis.

La notification aux partenaires (NoPa)

La notification aux partenaires (NoPa) est l’un des piliers de la santé publique en matière de prévention des infections transmises sexuellement et par le sang (ITSS). Cependant, la pertinence de cette méthode a été remise en question à de nombreuses reprises et plusieurs s’interrogent sur les avantages de cette pratique étant donné les coûts. Pour répondre à ce questionnement, le CCNMI a élaboré une série de ressources rassemblant les données scientifiques d’études qui comparent les niveaux d’efficacité et les avantages des différentes stratégies existantes de notification aux partenaires relatifs aux coûts. | Voir plus

Forum CATIE de 2015

Mobilisation des connaissances en direct du forum d’échange

Afin de permettre à un public plus large de bénéficier du contenu des discussions tenues au forum d’échanges de connaissances de CATIE, le CCNMI a mis en ligne de courtes capsules vidéo mettant en vedette les différents panélistes de ce forum qui expliquent, en quelques minutes, les points saillants de cette rencontre. Voyez le Dr Jordan Feld discuter du changement d’ère qu’apporte le nouveau traitement contre l’hépatite C, le Dr Darrell Tan nous parler du besoin pressant d’intégrer l’usage de la prophylaxie pré-exposition (PrEP) au VIH dans la pratique médicale, la Dre Nitika Pant Pai faire appel à l’accélération de l’utilisation des nouvelles technologies de dépistage dans les services de santé, la Dre Alexandra King expliquer à quel point le concept d’appartenance autochtone est fondamental dans les stratégies de prévention du VIH, et Laurie Edmiston, directrice générale de CATIE, poser un regard sur l’avenir et nous décrire comment l’évolution des connaissances biomédicales en matière de VIH et d’hépatite C a changé le cours de l’histoire.


SURVEILLANCE

Atteindre les cibles 90-90-90 pour le VIH

Quelles sont les prochaines étapes pour optimiser les processus servant à mesurer le progrès fait au Canada?

En avril 2017, le Centre de collaboration nationale des maladies infectieuses (CCNMI) a tenu un événement de partage de connaissances sur le développement des estimations visant à mesurer le progrès vers les cibles 90-90-90 dans les provinces et territoires, et au niveau national. Lisez le compte-rendu de cette rencontre qui résume les leçons tirées de l’expérience des provinces et territoires participants à l’évènement, les principaux défis rencontrés ainsi que les stratégies et solutions discutées pour améliorer les sources de données et les estimations futures.


PRÉVENTION

Quel est le buzz sur la PrEP? Pourquoi la santé publique est-elle à l’écoute?

En partenariat avec CATIE, le CCNMI a présenté « Quel est le buzz sur la PrEP? Pourquoi la santé publique est-elle à l’écoute? », un webinaire destiné à un public de spécialistes de la santé publique. Le webinaire met en lumière les aspects sociaux et juridiques de la prophylaxie pré-exposition (PrEP) et discute de l’acceptation et de l’utilisation de ce nouveau moyen de prévention du VIH chez les communautés gaies des grands centres urbains canadiens. Le webinaire permet aux acteurs de la santé publique de s’interroger et d’approfondir leur réflexion sur le caractère indispensable de l’engagement du milieu communautaire, les procédés d’identification et l’établissement de l’ordre de priorité des bénéficiaires de la PrEP, la conception des messages aux consommateurs de PrEP, la gestion des programmes, et sur l’adoption de politiques de santé publique. Enfin, il leur permet d’en apprendre davantage sur les approches mises en place dans d’autres régions.

La prévention du VIH et de l’hépatite C chez les jeunes issus de régions non urbaines

Nos partenaires de l’unité de recherche sur les genres et la promotion de la santé (GAHPS), de l’Université Dalhousie, à Halifax, s’intéressent aux jeunes et à la façon de leur offrir des services de prévention du VIH et de l’hépatite C conçus pour eux. Afin de partager les leçons apprises en la matière, la GAHPS a invité une série de spécialistes pour discuter des approches prometteuses dans la prévention des ITSS chez les jeunes. Visitez le site web du GAHPS pour connaître et comprendre ces stratégies novatrices dans un webinaire intitulé « Du local au mondial : À la recherche de complémentarités dans les approches de prévention du VIH et de l’hépatite C chez les jeunes de régions non urbaines du Canada ». Voir plus (le site Web est disponible en anglais seulement).


ÉVÉNEMENTS

Le Centre de collaboration nationale des maladies infectieuses organise régulièrement des rencontres en personne et des événements en ligne au cours de l’année en plus de webdiffusions archivées souvent offertes sur demande lorsque disponibles.

  • DIALOGUE : COLLOQUE DES PRAIRIES SUR LES ITTS 2019 : un nouveau défi pour la région | mars 2019
  • WEBINAIRE : La méthode du test de la goutte de sang séché sur un papier filtre pour dépister le VIH et l’hépatite C dans les communautés éloignées (en anglais) | février 2018
  • WEBINAIRE : Le dépistage aux points de service du VIH et du VHC au Canada – technologies et programmes communautaires | novembre 2017
  • DIALOGUE : Les deux visages de la syphilis : un appel à la mobilisation pour combattre la syphilis de façon soutenue et coordonnée au Canada | novembre 2016
  • WEBINAIRE : Quel est le buzz sur la PrEP? Pourquoi la santé publique est-elle à l’écoute? | février 2016
  • PANEL : « Partager, saluer, baliser » : les médias sociaux et la promotion de la santé sexuelle | mai 2015
  • WEBINAIRE Le point sur les programmes de distribution des pipes à crack | mars 2015
  • WEBINAIRE : Le virus de l’hépatite C et les populations autochtones du Canada | mars 2015
  • WEBINAIRE : La chlamydia repensée | février 2015
  • DIALOGUE : Un regard sur l’avenir de la syphilis | septembre 2014
  • WEBINAIRE : Les maladies transmissibles sexuellement et les soins infirmiers dans les communautés autochtones | août 2014